08 Mars : Journée Internationale pour les droits des femmes

Chaque année, la journée internationale pour les droits des femmes est célébrée le 08 Mars partout dans le monde. En rappel, le 08 Mars 1857, lors d’une importante grève, 129 ouvrières d’une usine de textile ont été assassinées pendant qu’elles réclamaient de meilleures conditions de travail. C’est ainsi que les Nations Unies décident d’officialiser en 1977, le 08 Mars comme étant la Journée internationale pour les droits des femmes en souvenir des combats menés par ces pionnières.

Que représente le 08 Mars ?

Le 08 Mars ce n’est pas une fête à l’image de la fête des mères ou encore la saint valentin. Ce n’est pas le lieu de réjouissance collective, de Dandjoba mais plutôt une opportunité de faire le point sur la condition actuelle des femmes dans nos sociétés.

Comment devrait être célébrée le 08 Mars au Burkina Faso ?

Ici au Burkina Faso, il est impératif de repenser le 08 Mars, d’être beaucoup plus consciencieux et ne pas se limiter aux beaux motifs des pagnes, les conférences médiatisées mais qui n’arrangent en rien la situation actuelle de nos mères, de nos sœurs et de nos filles. Être plus consciencieux revient à se poser les questions suivantes : Que signifie les droits des femmes ? Pourquoi nous célébrons le 08 Mars ? Qu’est ce qui a été fait, quels sont les combats qui ont été menés depuis que le 08 Mars a été dédié Journée Internationale pour les Droits des femmes ? Quels sont les obstacles rencontrés ? Quelles peuvent être les perspectives ?

Le 08 Mars devrait en principe être une occasion de faire entendre davantage nos voix à travers des plaidoyers, des manifestations pour une meilleure reconnaissance des droits, des compétences et le respect de la dignité des femmes. Cette journée devrait être également le lieu de célébrer toutes ces jeunes filles et femmes qui s’illustrent dans leurs différentes communautés pour un meilleur épanouissement des femmes.

Cette année le thème retenu est : ” Inclusion financière par le numérique pour un développement économique de la femme, défis et perspectives “

Cette thématique vient sans doute nous rappeler une fois de plus que nous sommes à l’ère du numérique, il est donc indispensable de se servir des Technologies de l’Information et de la Communication pour s’affirmer sur tous les plans.

En définitive, le 8 Mars est l’occasion de :

  • Rappeler le chemin qu’il reste à parcourir en terme de respect des droits des femmes
  • Réaffirmer l’importance de lutter pour le respect des droits des femmes
  • Réfléchir sur les difficultés que rencontrent les femmes dans nos sociétés
  • Appliquer les lois qui promeuvent le respect des droits des femmes
  • Sanctionner les personnes qui portent atteinte à la dignité de la femme
  • Œuvrer pour Zéro Violences Basées sur le Genre
  • Œuvrer pour une éducation de qualité pour toutes les jeunes filles
  • Œuvrer pour Zéro Corvées d’eau
  • Œuvrer pour Zéro Mutilations Génitales Féminines, Zéro Mariages Forcés
  • Œuvrer pour que les femmes aient accès aux bons outils en terme de santé sexuelle et reproductive
  • Œuvrer pour une plus grande présence des femmes dans les différents secteurs d’activités
  • Œuvrer pour une participation effective des femmes à la vie politique, sociale et économique …

Nous espérons que tout un chacun saura dorénavant comment célébrer la journée internationale pour les droits des femmes.

Les Héroïnes du Faso, parce que chaque femme est une héroïne…
#lesheroinesdufaso

4 commentaires

BOUDA Salifou · 8 mars 2021 à 9 h 11 min

Un très bel article. Je suis tout à fait d’accord avec toi. Cette journée n’est aucunement, une journée de fête, mais plutôt, une journée de réflexion sur les conditions de vie des femmes. Félicitations à vous pour le combat mené pour l’éveil de conscience des femmes et de la communauté.

TIEMTORE · 8 mars 2021 à 21 h 19 min

Tres belle article, malheuresement , au Burkina les festivites ont pris le dessus. Vivement que les femmes compennent le sens du 08 mars.

Sylla Sirandou Faïzatou · 9 mars 2021 à 2 h 14 min

Wouahou, ma chérie !!!! Une très brillante analyse.
Effectivement, la journée du 8mars doit être redéfinie car ayant été dénaturée, perdu sa valeur, son sens au fil des années.
Il est primordial que nous femme prenions conscience du combat et du reste du combat à mener. Notre engagement ne doit pas être passager, il doit provenir de notre contre-force qui est la vraie motivation. Sans cela, nous allons toujours baisser les bras, et malheureusement retourner à la case départ.

    Sylla Sirandou Faïzatou · 9 mars 2021 à 2 h 16 min

    Wouahou, ma chérie !!!! Une très brillante analyse.
    Effectivement, la journée du 8mars doit être redéfinie car ayant été dénaturée, perdu sa valeur, son sens au fil des années.
    Il est primordial que nous femme prenions conscience du combat et du reste du combat à mener. Notre engagement ne doit pas être passager, il doit provenir de notre contre-force qui est la vraie motivation. Sans cela, nous allons toujours baisser les bras, et malheureusement retourner à la case départ.

Répondre à Sylla Sirandou Faïzatou Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *