Image prise sur Google

Selon le Portail de la Cohésion Sociale, la cohésion sociale est définie comme l’ensemble des processus qui contribuent à assurer à tous les individus ou groupes d’individus l’égalité des chances et des conditions, l’accès effectif aux droits fondamentaux et au bien-être économique, social et culturel, afin de permettre à chacun de participer activement à la société et d’y être reconnu, et ce quels que soient son origine nationale ou ethnique, son appartenance culturelle, religieuse ou philosophique, son statut social, son niveau socio-économique, son âge, son orientation sexuelle, sa santé ou son handicap. Pour y arriver, il faut privilégier et surtout concilier Culture et Démocratie.

Qu’est-ce qui caractérise la culture ?

« Un peuple sans culture est un peuple sans âme » Anthony BIAKOLO pour dire qu’un État ne saurait exister sans culture parce que la culture renvoie à l’ensemble des manières de se comporter d’une société donnée notamment les coutumes, les croyances, les langues, les idées, les goûts, l’art… La culture contribue à la survie de nos différentes sociétés et constitue de ce fait un levier important de la démocratie.

Qu’est-ce que la démocratie ?

La démocratie se définie comme le gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. Selon le Professeur Mahamade SAVADOGO « la démocratie n’est pas une fin en soi, c’est un processus » pour dire qu’il n’existe pas un modèle démocratique unique. La démocratie est une quête permanente, et les hommes doivent chercher à le parfaire au fur et à mesure. Tout ce qui est démocratie doit être en cohésion avec la culture.

Quel est le lien entre culture et démocratie ?

Image prise sur Google

Aujourd’hui, la culture est à l’épreuve des inégalités sociales, ce qui fragilise la démocratie. On se rappelle les 30 et 31 Octobre 2014, qui marquent le début de l’insurrection populaire au Burkina Faso. En effet, ces évènements ont secoué le Burkina Faso à cause d’une part de la mauvaise gouvernance, de la corruption, des crimes de sang et aussi de la volonté de l’ancien pouvoir de modifier la constitution pour se faire réélire, et d’autre part à cause de la lassitude et l’exaspération des populations face à un système de pouvoir qu’il a estimé médiocre pendant 27 ans. Ainsi la démocratie doit être un processus culturel, qui s’inspire des normes fondamentales de la société pour apparaitre comme un facteur positif de progrès. Il faut donc un équilibre entre culture et démocratie pour parvenir à la cohésion sociale.

Comment concilier Culture et Démocratie dans le cadre de la cohésion sociale ?

Image prise sur Google

Le Burkina Faso doit construire une démocratie qui traduit ses besoins, son histoire et sa culture. La promotion de certaines valeurs telles que les valeurs traditionnelles d’hospitalité, la solidarité, l’égalité, la justice, l’acceptation d’autrui, le bon sens de l’écoute et le sens du compromis est indispensable pour la cohésion sociale. La diversité des cultures ne doit pas mettre en danger la cohésion sociale mais plutôt permettre d’acquérir une meilleure connaissance de sa propre culture et de celles des autres. Il est indispensable de reconnaitre et d’accepter les différences interculturelles. Par exemple que chacun accepte sans broncher le fait que son voisin soit Mossi, Gourmantché, Peuhl, Anglophone, Français, Espagnol, Noir, Blanc, Végétarien … La cohésion sociale passe par une ouverture d’esprit, une acceptation de la différence des autres et de ses convictions, la cohésion sociale suppose de n’exclure personne car au-delà des différences chaque individu compte. Ces différences doivent être perçues comme des opportunités à saisir pour parvenir à la cohésion sociale.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *